04/07/2016

DANIEL MANGEAS RESTRA A JAMAIS LA VOIX DU TOUR

Le Tour de France a quitté la Manche où se sont déroulées les formalités du Grand Départ. Trois jours marqués par un public enthousiaste, attentif et connaisseur. Pour les manchois les coureurs n’ont pas de secret, mais ils n’ont d’yeux que pour un ancien acteur du Tour : Daniel Mangeas. Il a commenté durant plus de 40 ans le Tour de France, une véritable encyclopédie vivante. Il a pris sa retraite après le Tour du centenaire en 2013. Aujourd’hui il est remplacé par quatre speaker, deux au départ, deux à l’arrivé…

« Après trois jours comme cela on ne peut qu’être pleinement satisfait. Les manchois ont montré leur passion. C’est une juste récompense du travail effectué depuis plus d’un an. Les réunions ont succédé aux réunions. Il a fallu déplacer des montagnes pour obtenir les conditions optimales. Mais on peut souligner qu’au niveau des institutions l’engagement était complet et surtout de tous les instant.

Pour ma part j’ai amé me retrouver dans cette ambiance bien particulière du Tour de France. Nous avons bien reçu nos invités puisque nous avons fourni des conditions météos différentes selon les jours, samedi la fraicheur, dimanche la pluie et ce lundi du soleil, mais ça c’était pour faire regretter aux suiveurs de quitter la Manche. »

En professionnel Daniel Mangeas revient rapidement à la course. Il analyse, dissèque ce qui s’est passé durant ces journées. « On a vu à l’œuvre les champions du monde, les anciens et les plus récents. C’est une grosse satisfaction car ça prouve que la course est bien lancée. On a vu également une nouvelle génération de coureurs français et je pense qu’il pourrait amener quelques surprises sur cette Grande Boucle. Mais de toute façon se sera un Tour de France à rebondissement. En revanche je suis très inquiet pour Alberto Contador qui accumule les déboires. Lorsque l’on démarre sur un mauvais pied il est difficile de remettre le train sur les rails.

Maintenant je vais rentrer chez moi et me reposer. Je reprendrais le 2 aout prochain pour le Critérium de Lisieux. »

Mais avant de se quitter il fallait bien recueillir le pronostic de Daniel Mangeas. «  Sur ce parcours très délicat et difficile il n’est pas évident de mettre en avant tel ou tel. Pour ma part je mis sur un succès de Nairo Quintana devant Chris Froome et sur la troisième marche du podium je vois bien un français. Mais j’attends également de voir Fabio Aru, Thibaut Pinot, Romain Bardet et Warren Barguil. Quant à Julian Alaphilippe il possède beaucoup de qualités qu’il pourrait déployer pour remporter le maillot blanc de meilleur jeune, voir le maillot à pois Carrefour, même si dans ce domaine on peut s’attendre à un cumul maillot jaune-maillot à pois. »

Daniel Mangeas en compagnie du patron du Tour de France Christian Prudhomme