16/07/2016

PRESENTATION 15eme ETAPE

15ème  étape : dimanche 17 juillet 2016

 

Bourg en Bresse - Culoz :  160  km

 

Col du Berthiand : km 23 - 1ème catégorie – 10 pts, 8 pts, 6 pts, 4 pts, 2 pts, 1 pt – vers 13 h 43
Altitude : 780 m ; Distance : 6 km ; Dénivelé : 460 m ; Pente Moyenne : 7,67% ; Pente maximale : 15 %                                                                                                                                      

Le Tour de France est passé trois fois par le col du Berthiand.

  • 1991 : Claudio Chiappucci (I)
  • 2002 : Jorg Jaksche (A)
  • 2006 : Sylvain Calzatti (F)

Trois particularités sur ce Col de Berthiand les vestiges de l'église de St-Alban, l’étang des Léches et le belvédère des Roches. La route est particulièrement agréable à travers les vignobles. Près de ce col on trouve le village de Nurieux-Volognat. Le site de Volognat était habité à l'époque celtique. La seigneurie de Volognat perdurera jusqu'à la Révolution française. En 1973 la commune fusionne avec Mornay. Aux 19ème et au 20ème siècle, le hameau de Nurieux connaît un grand essor économique et démographique avec l'apparition de la gare de chemin de fer, une usine électrique et plus tard une importante usine de transformation de matières plastiques. Le Col Bertrand est situé sur le territoire de production du Comté et deux fruitières produisent ce grand fromage.

Col du Sappel : km 52 km - 2ème catégorie – 5 pts, 3 pts, 2 pts, 1 pt – vers 14 h 32

Altitude : 794 m ; Distance : 7,600 km ; Dénivelé : 467 m ; Pente moyenne : 6,14% ; Pente maximale : 10 %                                                                                                                                   

Au pied du Col du Sappel se trouve la Communauté du Sappel. Au Moyen Âge des moines s’y installent, endroit racheté par la famille Castellanne au début du XXe siècle. En 1973, le Mouvement ATD Quart Monde l’achète pour en faire un centre de séjours pour des tout petits enfants du Quart-Monde.

En 1980, le Père Joseph Wresinski, le fondateur d'ATD Quart Monde, transforme le lieu en lieu spirituel et la communauté du Sappel est fondée en 1989 par Pierre et Geneviève Davienne et Dominique Paturle, des anciens volontaires du Mouvement ATD Quart Monde pour répondre à la demande spirituelle des plus pauvres.

 

Col de Pisseloup: km 63,500 - 3ème catégorie – 2 pts, 1 pt – vers 14 h 51
Altitude : 968 m ; Distance : 4,700 km ; Dénivelé : 264 m ; Pente Moyenne : 5,62%

Ce Col de Pisseloup est initialement situé sur la commune de Corcelles qui a fusionné avec sa voisine Champdor le 1er janvier 2016. Au sommet de ce col de Pisseloup une croix est dressée croix qui vient d’être renouvelée. L’enfant du pays est Jean-Claude Nallet, né le 15 mars 1947 à Champdor, spécialiste du 400 mètres et du 400 mètres haies, vainqueur notamment de deux titres de champion d'Europe  

 

Col de la Rochette : km 79 - 3ème catégorie – 5 pts, 3 pts, 2 pts, 1 pt – vers 15 h 22 
Altitude : 1112 m ; Distance : 5,800 km ; Pente moyenne : 5,12% ; Pente maximale : 6,5% ; Dénivelé : 297m        
                                                                                                                             

L’attaque du col est particulièrement ardue au milieu d’une forêt de résineux.  Le Plateau d'Hauteville est le "Toit" du Haut Bugey. Le paysage est bien fourni avec des forêts de feuillus, des lacs, des étangs, des gorges, des cascades vertigineuses. La faune et la flore totalement sauvegardées font de ce site le paradis des promeneurs et des pêcheurs.

Le relief de moyenne montagne du Plateau d´Hauteville offre naturellement une multitude d´activités en toutes saisons (VTT, sentiers randonnées pédestres, pêche, promenades à cheval, casino avec ses machines à sous...) et bien sur les sports d’Hiver.

 

Grand Colombier : km 113 - HC – 25 pts, 20 pts, 16 pts, 14 pts, 12 pts, 10 pts, 8 pts, 6 pts, 4 pts, 2 pts – vers 16 h 26
Altitude : 1498 m ; Distance : 12,300 km ; Pente moyenne : 7,32% ; Pente maximale : 14% ; Dénivelé : 900 m 

Ce col a longtemps été le grand oublié du Tour de France puisque les coureurs n’y sont venus qu’en 2012 pour la première fois. Quatre routes permettent d’atteindre le sommet.  Une confrérie cycliste, les « Fêlés du Grand Colombier », regroupe depuis 1992 plusieurs centaines de cyclos de toute l'Europe pour réaliser l'ascension 2, 3 ou 4 routes d'accès dans la même journée.Ce col du Grand Colombier est l’un des plus difficile de France à escalader Depuis Culoz le panorama offert lors de la montée est en tout point exceptionnel, en contrebas on peut y voir la vallée du Rhône, le lac du Bourget et la sortie des gorges du Val-de-Fier.

En 2012 c’est le Français Thomas Voeckler qui est passé en tête au sommet. Pour les autres ce sera une découverte.

A noter quand même que Thibaut Pinot s’est montré le meilleur sur le Tour de l’Ain 2010, et s’est adjugé l’étape qui terminait au sommet en 2011.

 

Lacets du Grand Colombier : km 146 - 1ème catégorie – 10 pts, 8 pts, 6 pts, 4 pts, 2 pts, 1 pt – vers 17 h 17
Altitude : 891 m ; Distance : 8,400 km ; Pente moyenne 7,5% ; Pente maximale : 10%                                                                                                                           

La descente du Grand Colombier vers Anglefort est très rapide. Un bon descendeur peut y faire des différences. Mais il ne sera pas au bout de ses peines car une dernière difficulté l’attend les Lacets du Grand Colombier. Encore une nouveauté après les Lacets de Montvernier l’an dernier

Les coureurs  passeront une première fois sur la ligne d’arrivée à Culoz avant de repartir vers les lacets. Ils emprunteront une longue série de « S », une route taillée dans la falaise au-dessus de Culoz, la pente moyenne est d'environ 10% sur 4km. La montée s’arrêtera au bout de 8 km et ce sera de nouveau la descente très technique vers Culoz par Anglefort.