21/07/2016

PRESENTATION 19eme ETAPE

19ème  étape : vendredi 22 juillet 2016

 

Albertville – Saint Gervais Mont Blanc : 146  km

 

Col de la Forclaz Montmin : km 42,500
1ère  catégorie – 10 pts, 8 pts, 6 pts, 4 pts, 2 pts, 1 pt – vers 14 h 28
Altitude : 1157 m ; Distance : 9,800 km ; Pente moyenne : 7,9% ; Pente maximale : 13 % ; Dénivemé : 655 m                                                                                                                                 

Ce nom de « Forclaz » on le retrouve souvent dans les Alpes tant du côté français que suisse. Sa signification est « passage dans la montagne », du latin Furca, Furcula signifiant « petite fourche. »

Du sommet du col on découvre une superbe vue du Lac d’Annecy. Au sommet se situe le grand oratoire où la statue de Saint Antoine a été volée en 1979. De ce sommet on pratique le deltaplane et le parapente durant les beaux jours et l’hiver on y pratique le ski grâce à deux remontées mécaniques.

Le col de La Forclaz a été franchi au total à 3 reprises par le Tour de France :

  • 1959 : Rolf Graf (Ch)
  • 1997 : Laurent Jalabert (F)
  • 2004 : Richard Virenque (F)

 

Col de la Forclaz de Queige : km 73,500 km
1ème catégorie – 10 pts, 8 pts, 6 pts, 4 pts, 2 pts, 1 pt – vers 15 h 15
Altitude : 871 m ; Distance ; 5,600 km ; Dénivelé : 462 m ; Pente moyenne : 8,25 % ; Pente maximale 9,2 %                                                                                                                               

Ce col tient son nom du village de Queige qui se trouve au sud du col. Il n’est pas très haut, mais particulièrement costaud. Une montée qui ne laisse aucun répit et qui pourrait amener une sélection importante. Ce passage au sommet est la porte d'entrée dans le Beaufortin depuis Albertville. Le village de Queige est très dynamique et sert de point de départ de nombreuses balades, à pieds, en raquettes ou bien encore en skis de randonnée.

 

Montée de Bisanne : km 96,500
HC – 25 pts, 20 pts, 16 pts, 14 pts, 12 pts, 10 pts, 8 pts, 6 pts, 4 pts, 2 pts  – vers 16 h 05
Altitude : 1723 m ; Distance : 12,400 km ; Dénivelé : 1225 m ; Pente moyenne : 8,5% ; Pente maximale : 12%                                                                   

Cette montée du signal de Bisanne dans le Beaufortin est juste au-dessus de la station de sports d’hiver des Saisies. A noter que les 2 derniers kilomètres, les plus difficiles ne peuvent être empruntés car ils débouchent sur un cul de sac.

Encore une fois ce sera une escalade inconnue du Tour de France. Ce Signal de Bisanne dans son intégralité à savoir 1934 m est le point culminant de la Savoie. Avec son immense antenne au sommet on le compare souvent au Mont Ventoux. La montée n’est guère aisée à négocier avec une première partie dans la forêt et le final dans les alpages. Du sommet, si les conditions météo sont propices on peut y voir le Mont Blanc. Certain affirme que l’escalade est plus difficile que l’Alpe d’Huez.

 

Le Bettex : km 126,500
1 catégorie – 20 pts, 16 pts, 12 pts, 8 pts, 4 pts, 2 pts – vers 17 h 23
Altitude : 1372 m  ; Distance 10 km; Dénivelé 790 m;  Pente moyenne : 7,9% ; Pente maximale : 10 %

Saint Gervais est la commune la plus haute de France et d’Europe, et pour cause puisque le Mont Blanc est situé sur son territoire, même si l’Italie revendique encore et toujours la présence du Mont Blanc sur son territoire. Le tracé de la frontière franco-italienne est contesté côté italien. Le tracé français passe par une ligne de crête au sud du sommet du Mont-Blanc, et cette partie entre la frontière et la crête sommitale est attribuée à la commune de Saint-Gervais-les-Bains.

La station fait un grand bond vers les sommets puisque si la commune est située à 850 m, le sommet des pistes de ski est à 2353 m. Le Bonnant, un torrent qui traverse le village, a creusé le sol et un pont très spectaculaire ay a été construit depuis 2010.

Le ski est pratiqué à Saint Gervais depuis 1930, après avoir connu la « gloire » grâce aux sources thermales du Fayet qui ont permis de développer les bains en 1824. Dans le milieu médical on préconise Saint Gervais pour le traitement des maladies ORL et les grands brûlés.

Pour accéder au Bettex les routes empruntées pour cette montée remarquable offrent à la fois la tranquillité et de beaux points de vue sur le Mont-Blanc.

Il y a eu plusieurs arrivées et départs du Tour de France à Saint-Gervais, on en compte deux au Bettex :

  • 1990 : Thierry Claveyrolat (F)
  • 1992 : Rolf Jaermann (Ch)