13/07/2016

TONY GALLOPIN COUREUR COMPLET

Il n’a pas fallu trop le pousser pour qu’il choisisse le sport cycliste. Joël Gallopin a été dans le peloton de 1978 à 1981, Guy, de 1982 à 1987, il a poursuivi ensuite en tant que Directeur Sportif, Alain enfin a lui aussi était professionnel en 1982 et il est directeur sportif depuis 1994.

Il est donc tout à fait logique que Tony se distingue dans ce « sport familial ». Très jeune on le retrouve sur les podiums, et notamment lors de courses contre la montre. On détecte chez lui des talents de rouleur, voir l’ébauche d’un baroudeur et une présence en montagne. Un coureur complet… Alain, son oncle le classe parmi les puncheurs. Mais on le voit également sprinter à certain moment.

Son terrain favori est incontestablement les classiques ardennaises comme Liège-Bastogne-Liège ou l’Amstel Gold Race. Paris-Tours est une course qu’il a depuis longtemps noté dans ses tablettes, il est vrai qu’elle se situe sur sa terre natale. C’est le 24 mai 1988 qu’il voit le jour à Dourdan dans l’Essonne.

Il débute sa carrière professionnelle en 2008 sous les couleurs d’Auber 93 avant de passer chez Cofidis en 2010 et 2011. C’est en 2010 qu’il rencontre sa future épouse Marion Rousse, elle aussi coureur cycliste. 

En 2012 et 2013 il roule pour RadioShack avec son oncle Alain Gallopin. Il a comme leader pour les classiques le suisse Fabian Cancellara avec qui il apprendra beaucoup.

Depuis 2014 il milite dans les rangs de l’équipe belge Lotto.

Tony Gallopin est un coureur complet et l’a prouvé à maintes reprises, mais il ne rechigne pas à rester dans les groupes lorsque la route s’élève. Il ne pourra pas briguer un jour le maillot de meilleur grimpeur Carrefour, mais c’est une corde à son arc, loin d’être négligeable.