18/07/2016

PIERRE ROLLAND PROGRESSE TOUJOURS

Pierre Rolland est un coureur entier qui n’emploie pas de mots détournés pour dire, quelquefois sèchement, ce qu’il pense. Dimanche dernier entre l’arrivée et les hôtels il y avait environ 140 kilomètres à parcourir, 140 km dans la circulation voilà qui n’est pas une mince affaire quand on attend avec impatience les soins, le repas et le repos. Pierre Roland trouve complétement anormal que Christopher Froome ne soit pas logé à la même enseigne que les autres coureurs. Il bénéficie en effet d’une escorte policière pour lui faciliter le chemin.

Pierre Rolland aime la justice, la fatigue est identique pour Chris Froome que pour lui, donc tout le monde doit pouvoir bénéficier d’une escorte de Gendarmerie. Pierre Rolland peut toujours rêver…

Né le 10 octobre 1986 à Gien, Pierre Rolland est passé professionnel en 2007 et ses talents de grimpeur se sont vite étalés au plein jour. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans les équipes dirigées par Jean René Bernaudeau. Voulant faire évoluer sa carrière il a souhaité rejoindre une « grande » équipe du Word Tour à savoir Cannondale-Drapac. Ses titres de gloire il les a obtenus au sommet de l’Alpe d’Huez en 2011, à la Toussuire en 2012, et une quatrième place au Tour d’Italie.

Pierre Rolland a réussi dans son entreprise puisqu’il devient leader de l’équipe Cannondale pour le Tour 2016. Jonathan Waughters lui fait confiance et depuis le départ Pierre Rolland fait honneur à cette confiance.

Mais on l’attend surtout à partir de mercredi lors des étapes alpestres de cette Grande Boucle. Il ne faut surtout pas demander à Pierre Rolland de jaillir de sa boite tel le diable et s’envoler vers les sommets. Bien au contraire Pierre Rolland prend du temps pour se mettre en route, mais quand la machine fonctionne bien rien ne peut lui résister. Il pourrait être la grande surprise de cette fin de Tour.