15/07/2016

SABRINA, HOTESSE EST SA PASSION

Sixième Tour de France et le deuxième comme hôtesse protocolaire Carrefour pour Sabrina Dutranois. Elle s’affirme dans ce métier « d’hôtesse », si naturellement on peut appeler ça un métier. Une sacrée promotion mais en même temps une reconnaissance du travail accompli pendant trois ans.  « J’avais envie de changement, voir le Tour de France d’une façon différente ». Sabrina a une certaine expérience de cette mission d’hôtesse, elle officie au Salon de l’Automobile, dans des manifestations de moto-cross et dans des animations diverses sur Paris.

« Avant de s’avancer sur le podium il y a une petite appréhension, c’est normal. En trois minutes tout doit être terminé et nous sommes vues dans le monde entier, il convient donc d’être au top immédiatement. Mais il n’y a aucune raison pour que cela se passe mal… »

Le physique de Sabrina a naturellement conditionné sa décision de devenir hôtesse, « mais une hôtesse se doit d’être belle et intelligente. Nous allons vers les gens et nous devons répondre à leurs questions les plus diverses et ce dès le matin lorsque nous les accueillons au Village Départ. Nous devons avoir l’œil à tout, être présente et active. »

Elle n’hésite pas à s’appuyer sur les spécialistes, les ambassadeurs Carrefour, qui peuvent répondre aux questions un peu plus techniques sur la conception et la pratique du cyclisme en compétition. Ce n’est qu’une toute petite partie de la mission dévolue aux hôtesses qui s’occupent des invités certes mais aussi de l’intendance de l’espace Carrefour au Village Départ et notamment effectuer tout le rangement à la fermeture du Village avec une de ses collègues, tandis que les deux autres filent vers le podium protocolaire de l’arrivée. Une fois terminé le rangement elles rejoindront également l’arrivée pour se rendre aux espaces VIP où elles officieront pendant un temps relativement long, bien après l’arrivée du dernier coureur.

Pour Sabrina ce mois de juillet est un mois de repos, une échappatoire à une profession prenante. Elle est en effet Praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise diplômée de l'hôpital de Hô Chi Minh ville, Licenciée de réflexologie d’acuponcture et de moxibustion, Diplômée de psychologie et de médecine taoïste, Spécialisée en acupuncture esthétique et diplômée de la Sculpturale énergétique. La face la plus connue est l’acuponcture qui repose sur le concept du yin et du yang, sur l’énergie vitale qui doit circuler de façon harmonieuse dans l’organisme.

« Je pratique la médecine traditionnelle chinoise, dont l’acuponcture, depuis deux ans. Je suis installée à Paris. Tous les ans je pose des vacances et je me fais remplacer. Je n’exerce pas pendant le Tour, mais j’ai quand même mon matériel avec moi, j’ai une boite d’aiguille et toujours prête à faire une séance le soir à l’hôtel. »

« Je me ressource tous les ans dans cette grande famille Carrefour. Les gens reviennent dans cette équipe accueillante et nous restons en contact toute l’année. Nous jonglons avec les emplois du temps et les distances, c’est quelquefois compliqué, mais c’est réalisable, la preuve… »

« Cette proximité crée des liens d’amitiés, un mois c’est compliqué à vivre, il y a la fatigue, des moments joyeux, des pleurs, toutes les émotions se mêlent et en plus des liens d’amitiés il y a quelquefois des couples qui se forment… »

A 27 ans, elle les a eus en avril dernier, Sabrina Dutranois se partage entre Paris où elle exerce son métier, et Nantes où elle a effectué une partie de ses études et où résident ses parents.