02/07/2016

THIBAUT PINOT, LE JAUNE OU LES POIS

Thibaut Pinot est à 26 ans, il est né de 29 mai 1990 à Mélissey en Haute Saône, l’une des valeurs sures du cyclisme français. Il est passé professionnel en 2010 sous les couleurs FDJ et se révèle au grand public en 2012 en remportant en solitaire une étape sur le Tour de France alors qu’il est le plus jeune du peloton. Il confirme ses possibilités en 2014 en montant sur la troisième marche du podium.

C’est en montagne que Thibaut Pinot s’exprime le mieux, c’est sur ce terrain qu’il a obtenu ses meilleurs résultats. Marc Madiot, son directeur sportif, dit de lui : « C'est un pur grimpeur. Il confirme ce que nous savions de lui dans les catégories junior. ». Il peut même figurer dans la catégorie des puncheurs et des rouleurs contre la montre. Il n’est pas loin d’être un coureur complet capable de franchir encore un échelon.

Difficile de le placer en position de favori pour ce Tour de France 2016 mais il figure logiquement parmi les outsiders.  Les résultats du mois de juin prouvent ses progrès. Il a notamment remporté deux contre la montre important, celui du Tour de Romandie et le Championnat de France de la spécialité. « Avec deux rendez-vous contre le chrono dans cette Grande Boucle c’est un élément loin d’être négligeable. Je redoute quand même la première semaine, il faudra se montrer vigilant à chaque instant. »

Thibaut Pinot rêve d’une grande performance sur les routes du Tour, « mais ce n’est pas pour autant que je vais me mettre de la pression inutile. Il ne faut pas trop y penser. On sait que le Tour est le juge de paix… »

Le but avoué est de prendre une place dans les cinq premiers à Paris. « Je pense que c’est un objectif raisonnable. » Christophe Mengin, Ambassadeur-Carrefour, sur le Tour de France, officie comme directeur sportif à la FDJ. Il a souvent côtoyé Thibaut Pinot et connait parfaitement ses possibilités. « Cette année le Tour est très ouvert et tout peut arriver notamment pour les coureurs français. Tous autant qu’ils sont ont fait d’énormes progrès dans tous les domaines. Nous avons de très bon grimpeur et particulièrement Thibaut Pinot. Il a les ressources pour bien figurer et peut logiquement viser un podium. Il faudra qu’il s’adapte à la course et s’adapter à la situation. S’il voit qu’il ne peut pas viser la victoire finale il pourra se retourner vers le maillot à pois-Carrefour. De toute façon au départ tous les grimpeurs visent le maillot jaune, mais quand ils voient qu’ils n’y arriveront pas ils se retournent vers le classement du meilleur grimpeur. »

 

Thibaut Pinot au départ du Tour