19/07/2016

RICHARD VIRENQUE : RAFAL MAJKA EST UN MALIN

« C’est un habitué de ce genre de situation, il a déjà gagné des étape et il y a deux ans il a ramené le maillot blanc à pois rouge de meilleur grimpeur Carrefour à Paris. Il court parfaitement bien, c’est un malin et un audacieux.

De toute évidence il est bien parti pour s’imposer mais la montagne est longue, très longue. Il a su piéger le belge Thomas de Gendt, qui a couru à l’envers, et il pourrait retrouver d’autres prétendants sur son chemin. Il m’a fait plaisir c’est un fait, mais un autre coureur, français celui-là m’a impressionné. Il s’agit de Julian Alaphilippe qui de l’arrière est revenu sur le devant de la scène avant d’être écarté sur un incident mécanique ? C’est dommage. Il a prouvé qu’il avait du tempérament.

On peut regretter toutefois l’apathie du peloton pour attaquer Chris Froome, à l’exception de Romain Bardet. Je pensais que les leaders allaient attaquer directement Christopher Froome. Au lieu de cela quand Romain Bardet attaque c’est Poels qui va le rechercher. Cela montre bien la puissance de l’équipe Sky.

La dernière semaine qui débute est dantesque. Un parcours idéal pour faire des différences, attaquer de loin ou attendre le final. »