03/07/2016

LA PRUDENCE DE RICHARD VIRENQUE

Déjà la troisième étape du Tour de France 2016. Le temps passe vite et chaque jour apporte son lot de surprises, de drames et de joies. La joie de l’allemand Paul Voss sur le podium Carrefour pour recevoir le premier maillot à pois de cette édition 2016. La joie de Mark Cavendish en endossant le premier maillot jaune de sa carrière et enfin le drame d’Alberto Contador victime d’une chute et qui aurait pu tout perdre dès le premier jour. Dimanche une température fraîche, dimanche la pluie, les conditions sont difficiles, mais ça fait partie de la course pour Richard Virenque.

« Le Tour est compliqué et cela devient d’autant plus lorsque les conditions climatiques sont contraire. Lors des deux premiers jours on a connu la fraicheur et la pluie. On a vu, notamment lors de la première étape, que des accidents pouvaient survenir. Alberto Contador est allé au tapis sur une faute d’inattention. Heureusement le peloton a ralenti et a pu reprendre sa place, mais c’est la preuve que personne n’est à l’abri. Une chute heureusement sans trop de gravité, mais attention c’est deux ou jours après que l’on ressent les séquelles. Maintenant on nous annonce le grand beau temps et les grosses chaleurs pour les journées à venir et là aussi il faudra se méfier.

Le peloton est pourtant très attentif, les leaders sont toujours au-devant de la course, mais vous voyez ce n’est pas encore suffisant. Un leader ne peut pas gagner le Tour de France au cours de ces premières étapes, en revanche il peut le perdre.

C’est pour cela que toutes équipes de leaders sont aux avant-postes pour une bonne protection. Lorsque la course arrivera en montagne ce sera à eux de s’exprimer. Attention la concurrence est rude et il ne faudra rien lâcher.

Bien difficile de savoir qui sortira son épingle du jeu. Il n’est pas évident de départager Chris Froome, Nairo Quintana et Alberto Contador, mais d’autres peuvent venir jouer les troubles fêtes. Je pense cependant que celui qui sera en jaune sera également porteur du maillot blanc à pois rouge-Carrefour de meilleur grimpeur. Le Tour est tellement montagneux cette année qu’il ne saurait en être autrement.

Le meilleur grimpeur du lot est sans aucun doute le colombien Nairo Quintana, mais il y a d’autres candidats pour ce maillot à pois Carrefour et on les connait. Mais il faudra miser également sur des français comme Romain Bardet, Thibaut Pinot, Julian Alaphilippe et Warren Barguil »

Richard Virenque