17/07/2016

UN PETARD MOUILLE POUR RICHARD VIRENQUE

On ne s’attendait pas à un tel scénario sur une étape que d’aucun attendait comme dantesque. Avec un nombre de 7 escalades dans la journée on pouvait espérer de grandes manœuvres. Mais finalement on a surtout assisté à une course d’attente pour les leaders. En revanche on s’est battu pour le maillot blanc à Pois Rouge Carrefour de meilleur grimpeur et dans cet exercice c’est le polonais Rafal Majka qui rafle la mise.

« Très bonne opération pour Rafal Majka et c’est mérité car il a montré à plusieurs reprises depuis le départ de ce Tour que son principal objectif était le maillot de grimpeur Carrefour. Il a bien conduit sa barque en conduisant une échappé à son terme, échappée parti après quelques kilomètres de course. Bien joué et il faudra maintenant qu’il le défense, mais il en a les moyens.

On a vu également que les français n’avaient pas abdiqué Julian Alaphilippe et Alexis Vuillermoz ont su tirer leur épingle du jeu. Julian Alaphilippe a été marqué par la malchance mais il a pu reprendre sa route. Dommange Quand même… Alexis Vuillermoz a montré l’étendue de ses qualktés. Pierre Rolland s’est également bien comporté.

Heureusement qu’il y a eu ces attaques car il faut avouer que l’on s’est enuyé ferme. On a bien vu Fabio Aru dans le Grand Colombier mais ce fut un pétard mouillé. Pour Rafal Majka c’est mérité c’est ce que l’on retiendra de cette étape… »